Le voyage et la découverte par l'image|Vendredi 25 avril 2014
Vous êtes sur Home » Asie » Vinexpo 2012 : quand la Chine cultive des vins français
  • Suivez-nous sur:

Vinexpo 2012 : quand la Chine cultive des vins français 

Le hôtesses du stand de Dynasty à Vinexpo-Asia (© Maire HK).

Le hôtesses du stand de Dynasty à Vinexpo-Asia (© Maire HK).

Les Chinois ne sont pas seulement des amateurs de vins, ils sont aussi de grands producteurs. Le salon Vinexpo Asia-Pacific qui se tient à Hong-Kong du 29 au 31 mai permet de mesurer les progrès de la viticulture chinoise.

Outre les sacs Louis Vuitton et les berlines allemandes, les Chinois apprécient depuis longtemps les vins européens. La France reste le pays du luxe pour l’Empire du Milieu qui admire le bon goût français au point d’importer les cépages du bordelais et de Bourgogne jusque dans ses montagnes du nord pour les reproduire. « Le Merlot fait parti de notre nouveau catalogue en 2012 (jusqu’à 1000 € la bouteille) et nous proposons aussi du Chardonnay, du Muscat et du Cabernet Sauvignon », explique Monsieur Bai Zhisheng, président et directeur exécutif de Dynasty Fine Wines, le principal producteur viticole chinois*. M. Bai a d’ailleurs poussé le mimétisme sino-français jusqu’à bâtir un château monumental de style Renaissance sur un domaine de 11 000 mètres carrés, et situé à Tianjin (à une heure de Pékin) qu’il est fier de nous présenter dans sa brochure.

Bai Zhisheng, PDG de Dynasty à Vinexpo Asia-Pacific (© Maire HK).

Que vaut le vin chinois ? Nous avons pu déguster le Dynasty Medium Dry White Wine présenté par Dynasty sur son stand de Vinexpo Asia-Pacific. Ce vin blanc produit en Chine est une sorte de cocktail réunissant du Muscat, du Riesling italien et du Chardonnay. Le résultat est excellent. On retrouve le parfum, la couleur et l’arôme des trois vins blancs. Quelques stands plus loin, Grace Vineyard, un autre producteur chinois soumet également des vins sino-français à la dégustation : Chardonnay, Merlot, Cabernet Sauvignon et Deep Blue du cru 2009 sont présentés. Là aussi, le résultat est très bon. Pour obtenir des vins de cette qualité, les viticulteurs chinois ne se contentent pas d’importer les cépages. Il se forment dans le Bordelais et achètent des fus en bois de qualité. Enfin, les régions du Shanxi et du Ningxia situées ans le nord-est de la Chine sont très propices à la viticulture grâce à un sol aride rempli de graves.

Face à de tels progrès, les vins français ont-il encore leur place sur le marché chinois ? « Oui bien sûr, répond Mr Bai, car les Chinois consomment beaucoup sur la marque et la réputation. Or la France reste une référence mondiale. » Ce n’est donc pas tant le goût qui séduit le palais chinois mais aussi l’image du produit.

* Dynasty Fine Wines Group Limited fut créé en 1980 en joint-venture avec Remy Cointreau (qui détient 27% du Groupe).

En relation :

L'auteur: Edouard Maire

Journaliste et réalisateur, Edouard Maire est passionné par les voyages. Il a effectué de nombreux reportages pour des magazines et des sites web, et a créé sa propre société de production audiovisuelle à Paris puis à Hong Kong.

Commentaire sur Vinexpo 2012 : quand la Chine cultive des vins français

  1. Frédéric LAVAL

    N’oublions pas que la Chine est déjà 6ème pays producteur de vins et que seulement 20% de sa consommation est issu de produits importés ! Plus d’informations sur http://www.initial-group.com !

     

Publier un commentaire